Remember me ! , vidéo, 2013.

 

Séquence de 2min33, lue en boucle sans coupure.

Bande son originale : Toma Eloli.

 

 

 

 

Remember me !

What are centuries to the sea ?

 

An immemorial and universal image: earth/sea limit, on the shore, in the sun, look at the wave coming and going, endlessly.

Let yourself be hypnotised by the tireless meerschaum movement. The whiteness, the sheen, the movement.

 

And little by little appears something like a distorted image. Flatness leaves place to a slight slope and then an almost spherical rotation. Thus the beach’s microcosm at our feet becomes macrocosm, part becomes whole, the particular becomes universal. Frontiers disappear and the living forms a whole carried since the dawn of time by the same federating element : water.

On all beaches of the world, water repeats, eternal comeback, the same prayer to those who can listen : “ Remember me ! ".

 

 

artiste,art,contemporain,bordeaux,pauillac,laurent,valera,ocean,medoc,pin,sec,naujac,mer
Remember me ! , vidéo, 2013.

 

Remember me !

Que sont les siècles pour la mer ?

 

Une image immémoriale et universelle : à la limite terre / mer,  sur le rivage,  au soleil,  regarder la vague aller et venir,  sans fin.  Se laisser hypnotiser par le mouvement inlassable de l'écume. Blancheur, éclat, mouvement.

Et peu à peu apparaît comme une distorsion de l'image. On passe du plat à la pente légère puis à la rotation quasi sphérique. On croit voir la Terre à son commencement, illustration artistique sublime des premiers versets de la  Genèse, deuxième et troisième jours :

" - Qu'il y ait un firmament au milieu des eaux et qu'il sépare les eaux (sur la terre) d'avec les eaux (sur les nuages)…Que les eaux sous le ciel soient rassemblées (formant les mers et océans)...Et que la terre ferme apparaisse… "  - 1,6 – 10 -

Alors le microcosme de la plage à nos pieds se fait macrocosme, la partie devient le tout, le particulier, l'universel.

La terre se met à tourner, ou plutôt l'eau fait tourner la terre, l'écume qui passe et repasse devient nuées sous l'œil d'un démiurge, nuées qui se muent en autre chose, oui, en planète naissante...

C'est le premier matin du monde, avec une Pangée qui se déploie en continents, se fissure, dérive, hésite, s'installe autrement. Fascinant.

Et l'eau forme la Terre. Eau origine du monde. On l'a trop oublié. Laurent Valera le rappelle ici de façon magistrale.

Sur toutes les plages du monde, à qui sait l'entendre, l'eau répète, depuis, éternel retour, la même prière :  " Souviens-toi de moi ! ",

Remember me !

 

Texte de Jacqueline Nalis

Remember me ! , vidéo, Laurent Valera, 2013
Remember me ! , vidéo, Laurent Valera, 2013

The day after, photographies, 2017 

Photographies sous marines sur les effets du réchauffement climatique et la montée des eaux
The day after, photographies, 2017

Waterways, vidéo, 2017

Waterways, vidéo, 2017
Waterways, vidéo, 2017

Floods, photographies, 2017

Travail photographique de l'artiste Laurent Valera lors de sa résidence d'artiste en Allemagne
Floods, photographies, 2017