Watershed, ligne de partage des eaux, 2015-2016

> Projet

France. Dim. 35cm x 35cm x 5cm
France. Dim. 35cm x 35cm x 5cm


 

Watershed, ligne de partage des eaux, 2015-2016

 

 

Pour le projet de sculptures-installation Watershed Laurent Valera voit les pays du monde comme des creusets, des récipients en 3 dimensions. Dans un premier temps il réalise ce travail en papier mâché et peinture. Dans un second temps ce projet serait réalisé en céramique émaillée afin d’être au plus proche de l’idée de contenants humains (bols, assiettes, plats…).

 

Ce projet d’installation est en continuité de ses travaux et recherches autour de, et,  avec l’élément eau. Il questionne sur l’accessibilité à l'eau potable qui est un enjeu majeur de développement durable très largement menacé par des multinationales peu scrupuleuses qui s’accaparent se bien universel et par les crises climatiques actuelles et futures (générant une immigration de masse de réfugiés climatiques comme il en est déjà question pour part avec les migrants syriens suite aux épisodes de sècheresses de ces trois dernières années qui ont accentué l’état de misère par exemple…).  En parallèle il interroge la notion de frontière et d’appartenance territoriale en la confrontant avec mes perceptions du vivant. L’eau étant vue comme un lien inter-vivant primal et en associant les aspirations de l’eau aux aspirations humaines.

 

L’ambition de ce projet est de créer une gigantesque carte des pays du monde en autant de creusets matérialisant leur accessibilité à l’eau potable. Ces pays en creux comme des récipients se distingueront les uns des autres par leurs couleurs nationales. Ces couleurs comme répandues  en pluie sur cette cartographie en pays-récipients se répandront à l’intérieur de chaque état, se mélangeront en leur fond et matérialiseront le niveau d’eau potable accessible pour cet état. Ici les frontières sont vues comme des lignes de partage des eaux, les états étant tels des bassins versants.

 

Associant l’humain à l’eau ce travail renvoi à l’idée d’une humanité liée dans la forme mais segmentée par le concept de pays et de nations. En parallèle cette installation interroge sur l’accessibilité à l’eau douce, chaque pays-creuset recevant une quantité définie d’eau suivant ses ressources actuelles en eau. Ainsi née une cartographie paradoxale matérialisant les disparités flagrantes de l’accessibilité à l’eau potable oracle des conflits humains futurs.

Allemagne, France, Espagne, Portugal
Allemagne, France, Espagne, Portugal
Allemagne, dim. 28,50cm x 21,50cm x 5cm, papier mâché, peinture en pluies colorées
Allemagne, dim. 28,50cm x 21,50cm x 5cm, papier mâché, peinture en pluies colorées
Allemagne
Allemagne

 Travail en cours : Floods, photographies, 2017 

Photographies sous marines sur les effets du réchauffement climatique et la montée des eaux
Floods, photographies, 2017
célébration, vendredi 9 juin à partir de 20h00 à l'Annexe b, Bordeaux. Soirée vidéos d'artistes proposée par Dalila Dalléas Bouzar
célébration, vendredi 9 juin à partir de 20h00 à l'Annexe b, Bordeaux. Soirée vidéos d'artistes proposée par Dalila Dalléas Bouzar