Doucement doucement, Archives de Bordeaux Métropole

Une proposition d'Emmanuel Aragon et Marie-Sylvie Barrère.

 

Exposition du 4 février au 31 décembre 2019.

 

 

Ouvertes aux pratiques culturelles actuelles, les Archives Bordeaux Métropole présentent, en collaboration avec le collectif artistique grŒp + guests, Doucement Doucement, un ensemble de rencontres échelonnées sur l’année 2019.

 

Séquence #1 : Au creux

4 février au 31 mai

Inauguration le mardi 5 mars à 19h00.

 

Séquence #2 : Invincible

11 juin au 27 septembre - vernissage le mardi 11 juin 2019 à 19h00.

 

Séquence #3 : Veiller

8 octobre au 31 décembre

18 artistes interviendront dans l’environnement singulier et fascinant de l’hôtel des Archives pour proposer 3 séquences d’expositions afin d’explorer différentes intensités, traces et interprétations de la douceur : #1 Au creux, #2 Invincible, #3 Veiller.

 

Comment peuvent s’éclairer réciproquement les recherches archivistiques et celles d’artistes d’aujourd’hui ? Dialogueront ainsi avec les fonds d’archives des œuvres créées pour le lieu, d’autres empruntées, des écrits d’auteurs, des ateliers, des rencontres.

Œuvres de la série Day zero, 2018
Œuvres de la série Day zero, 2018
Catalogue des faïences Vieillard - Les bénitiers - XIXè siècle
Catalogue des faïences Vieillard - Les bénitiers - XIXè siècle

Séquence #1 : Au Creux

 

du 4 février au 31 mai

Inauguration le mardi 5 mars à 19h00.

 

La recherche dans les archives comme en art est toujours aussi une quête d’identité. Chercher un fil, ne savoir parfois où commencer, se diriger, relever des indices, des témoins, composer avec détermination une « image » du monde.

 

L’exposition se fonde sur un dialogue entre les pratiques et points de vue d’artistes contemporains, d’écrivains et d’archivistes. Au creux approche les dimensions d’instinct protecteur. Étreindre, serrer, entourer, enlacer. Préserver, protéger, prendre soin, garder présent, vivant en soi. Tenir de ses bras, peau à peau, envelopper, murmurer, bercer. L’instinct irréductible, conviction intime et profonde d’une douceur animale, aux marges de la conscience.

 

Avec les artistes : Patrice de Santa Coloma / Guillaume Hillairet / Axel Ingé / Marie Lankester / Laurent Valera / Tommy Vissenberg

 

Mes pièces de la série Day zeroréalisées en résidence d'artistes en Afrique du Sud en 2018, dialogueront avec les catalogues des faïences Vieillard du XIXème siècle, pages des bénitiers.

 

Séquence #2 : Invincible

 

du 11 juin au 27 septembre 2019

vernissage mardi 11 juin de 19h00 à 21h00

Artistes : Marie Astre / Emmanuel Aragon / Atelier Tçpç / Samuel Buckman / Dalila Dalléas Bouzar / Patrice de Santa Coloma / Sébastien Gazeau / Christophe Massé / Béatrice Pontacq / Frédérique Soumagne / Laurent Valera / Tommy Vissenberg

Proposition de Laurent Valera : Mémoire, installation, 2019

 

Dim. 5m de haut x 101 m de long.

Bâches polyéthylène 40 microns, câble.

 

Travail en cours de réalisation. Installation sur site prévue : automne 2019.

 

Cet immense voile solitaire suspendu dans l’accalmie des Archives semble en attente d’un souffle d’air. Le calme avant la tempête ? Mais d’où les rafales peuvent-elles venir ?

 

Ce voile se développe au-dessus de la salle de lecture. Il se dynamise de la vie du lieu, du mouvement de ses occupants et

des documents. Le moindre bruissement d’air le nourrit et le fait palpiter d’ondes légères. Il s’emplie de l’énergie des mots et des

histoires au fil des pages qui se tournent. Il s’en imprègne. Il se gonfle de la mémoire réactivée qui le rend vivant telle la surface

d’un océan vertical ondoyant paisiblement de la mémoire du monde.

Le tramail - extrait des Animaux et mammifères marins - XIXème siècle
Le tramail - extrait des Animaux et mammifères marins - XIXème siècle
Photomontage du projet "Mémoire" de Laurent Valera
Photomontage du projet "Mémoire" de Laurent Valera